Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 09:49

Retrouvez les articles du blog du Dictionnaire du golfe du Morbihan sur mon nouveau site, ICI.

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 09:56

http://ecrivainsdumorbihan.pagesperso-orange.fr/

Voilà un excellent site qui offre une excellente base de données sur les écrivains contemporains résidant dans le Morbihan.

Plus de 130 écrivains sont référencés et c'est un outil très précieux. On espère qu'il s'ouvrira aux auteurs ayant situé une ou plusieurs de leurs œuvres dans le département sans que forcément ils y résident. Ainsi, on imagine mal qu'un Julien Gracq ait été exclu à l'époque où il était "contemporain" au prétexte qu'il résidait à Saint-Florent-Le-Vieil. L'entrée sur le site d'un Cédric Morgan qui "vit entre Paris et la presqu'île de Rhuys" montre que les choses avancent.

C'est l'oeuvre qui fait l'auteur et non l'inverse. Si l'on peut, bien sûr, référencer les écrivains qui vivent dans le Morbihan sans jamais parler de ce département, il ne faut pas demander à ceux qui y puisent leur inspiration de produire les mentions d'une sorte de passeport intérieur permettant de mesurer s'il résident plus de 6 mois par an dans le département comme de vulgaire exilés fiscaux.

Dans la bibliothèque du golfe (7)
dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 14:42

Vous pouvez désormais trouver le Dictionnaire du golfe du Morbihan dans toutes les bonnes librairies au prix de 9,90 euros l'exemplaire (ne succombez pas aux sirènes du cybercommerce !). Profitez-en.

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 15:55
Thierry Sarmant et l'Île-aux-Moines

SE MÉFIER DES IMITATIONS

C'est en 2006 que les éditions Keltia Graphic ont publié "L'Île-aux-Moines au plaisir de la mer", sous la double signature Thierry Sarmant et François de Beaulieu. La 4e page de couverture précisait que le premier avait écrit "le récit" et que le second avait rédigé le commentaire des images puisées dans sa collection. De fait, 180 photographies, gravures, dessins, tableaux et documents anciens dont de très nombreux inédits illustraient l'ouvrage. L'impression était soignée et l'ouvrage connut un certain succès puisqu'il fut épuisé. Ce qui n'empêcha pas l'éditeur de déposer le bilan pour reprendre son activité dans un autre cadre.

Or, les éditions Gisserot ont publié il y a quelques mois un "livre" sous le même titre et avec, a priori, le même texte, sous la signature de M. Sarmant ainsi que des "illustrations" dont chacun pourra mesurer l'intérêt et la qualité en feuilletant l'objet si l'occasion se présente. M. Sarmant n'avait pas pris contact avec son ex-co-auteur s'estimant propriétaire du titre, ce qui n'est guère élégant et très probablement contraire à la définition du droit moral sur un titre publié sous une double signature.

Thierry Sarmant et l'Île-aux-Moines
dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 09:53

On sait qu'Alexandre Warshawsky a beaucoup peint à l'Île-aux-Moines. Un de ses tableaux qui se trouve encore aux USA est intitulé "Les dentellières" et représente plusieurs îloises. Grâce au témoignage de Mademoiselle Léone Morice recueilli par Madame Catherine Pallard, il est possible d'identifier les personnages repésentés avec une grande précision et de constater que le peintre était un excellent portraitiste. 

Warshawsky brodeuses

"Il s’agit de la famille MORICE-MAURY dont la chaumière a cédé la place à l’actuelle crêperie « LONELY GALETTES ». Ma mère, MARIE MAURY (épouse de Joachim MORICE, sous-patron des Douanes et frère de mon grand-père, JEAN-MARIE MORICE, lui aussi sous-patron des Douanes, l’un ayant succédé à l’autre) MARIE MAURY, donc, belle-sœur de ma grand-mère, se trouve aussi être sa tante, les deux frères ayant épousé l’une la tante MARIE MAURY, l’autre, le plus jeune, la nièce, Anne-Marie LE MAREC, ma grand-mère. Issues du couple MORICE-MAURY, entre autres, trois filles : MARIA, mariée et qui ne figure pas sur le tableau (seule sa fille Béatrice est là au premier plan, dans ses beaux atours) Marie (?)  et Aglaé, les deux filles et leur mère, dans leurs habits de tous les jours."

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 16:22

File0070.jpg

Il peut être important de dater certaines cartes postales anciennes. Parfois, la construction d'une maison, l'apparition d'un bateau dont on connait la date de lancement peuvent suffire à disposer d'une limite chronologique très utile. Il est moins habituel que l'on puisse utiliser une date de mariage. Encore moins qu'elle soit utile pour de nombreuses cartes concernant de nombreuses communes.

File0196.jpg

Il se trouve que le photographe et éditeur de cartes postales Henri Laurent (1880-1960) de Port-Louis a travaillé dans un très large secteur du Morbihan dont le golfe et qu'il a fait souvent poser sa femme dans les paysages qu'il photographiait. Or, nous savons qu'il s'est marié le 28 janvier 1907. On trouve même une photograhie de la noce (c'était la moindre des choses) sur un excellent site consacré à Port-Louis et ses environs. 

File0068.jpg

On peut donc en conclure que les cartes où apparait Jeanne Nel (1882-1961) ont été, selon toute probabilité en 1907 au plus tôt. Elle semble même avoir beaucoup plus de 25 ans sur les nombreuses cartes où elle pose avec le costume de l'Île-aux-Moines. Par contre, certaines cartes où elle n'apparait pas peuvent être considérées comme plus anciennes, telle celle de deux jeunes filles près d'une fontaine.

File0248


 

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 13:49

Jordic chez lui004Jordic010.jpg

On peut consulter sur Internet un intéressant catalogue associé à une exposition concernant quelques peintres dont Jordic (Georges Pignon) en 2009 à Paris. La librairie Chrétien avait mis en vente de nombreux albums et des oeuvres originales presque toutes reproduites. On reconnaîtra au passage le cimetière de l'Île aux Moines et une très belle vue du golfe. On trouve aussi des reproductions dans un numéro du bulletin municipal de l'Île-aux-Moines et on peut se référer aux ouvrages de Martine de La Ferrière. 



dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 11:03

Hervieu002.jpgL'écrivain Paul Hervieu (1857-1915) a probablement découvert le golfe en rendant visite à son ami Octave Mirbeau. Dans l'article consacré aux écrivains, le Dictionnaire du golfe du Morbihan révèle qu'une partie de l'intrigue de la nouvelle intitulée Flirt évoque le golfe.

On trouvera ici la reproduction de deux pages de la seconde édition de Flirt. La toute première, parue chez Boussod, Valadon et Cie en 1890, était illustré par Madeleine Lemaire à qui est dédiée l'édition parue dans la "Modern-bibliothèque" d'Arthème-Fayard.Il serait intéressant de vérifier si les illustrations de Madeleine Lemaire relèvent de l'imagination comme celles de F. Bellanger.

 

Hervieu001.jpg

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 09:01

IMG_3694.jpgUn antiquaire de Dijon (contact : vincentbouillet at yahoo.fr) nous fait savoir qu'il dispose du tableau "Le puits de Penn er Men à Arradon" dont nous avions signalé l'existence dans la page "les artistes du golfe du Morbihan".

L'échappée vers le golfe, la femme qui s'est appuyée sur le puits, à l'ombre, pour travailler au dévidoir expriment avec beaucoup de justesse un instant de la vie quotidienne, un beau jour de l'été 1892.

Albert Charles Wallet (1852-1918) est né à Valenciennes. Cinq de ses oeuvres sont passées dans des ventes diverses mais aucune n'est explicitement localisée en Bretagne.

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 11:05

Logoden-1905001.jpgAurélie Bonamy a réalisé un important travail d'étude et de classement des films déposés à la Cinémathèque de Bretagne par Jean Fraysse dont nous avons déjà parlé ici. Ces films ont pour l'essentiel été tournés dans l'île Logoden dont il était propriétaire depuis 1956. Sa caméra super 8 lui avait été offerte en 1979 par Alain resnais en remerciement de son accueil pour le tournage de son film Mon oncle d'Amérique. Grâce à quoi, de nombreux petits films ont été tournés pendant une dizaine d'années. Ces films permettent en particulier de suivre la plantation d'arbres qui, comme dans de nombreuses autres îles du golfe, ont profondément modifié les paysages. Il y avait, au plus, cinq ou six arbres sur Logodent et Jean Fraysse a planté 1400 pins insignis et quelques cupressus. (il plantait d'abord dans sa propriété à Kercado et attendait que les plants aient 3 ans, pour les transplanter sur l'île, les tuteurer, les arroser). Aurélie Bonamy a réalisé une synthèse sous la forme d'un documentaire de 36 mn intitulé Logoden (qui va être présenté au festival du film de Marseille). On peut actuellement voir un beau portrait de Jean Fraysse de 6'20 réalisé en 2004 par Marie Hélia. sur le site de la cinémathèque de Bretagne.

dictionnairedugolfedumorbihan
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de dictionnairedugolfedumorbihan
  • Le blog de dictionnairedugolfedumorbihan
  • : Le Dictionnaire du Golfe du Morbihan publié par les éditions du Télégramme doit rester ouvert. Ce blog en est la fenêtre pour ajouter et corriger, dialoguer et informer.
  • Contact

Recherche

Liens